A propos de nous

Tout commence en 2010 quelque part en Avignon, dans le Vaucluse, avec des boutons d’un manteau en cuir qui ne cessent de pendouiller et qu’il faut recoudre régulièrement (en fait je demande à ma maman de le faire). Je recherche alors sur Internet des boutons qui pourraient se fixer sans avoir à les coudre, pensant naturellement que je n’étais pas le seul dans cette situation et qu’il y aurait forcément des solutions. Mais après de longues recherches, force est de constater que malgré l’ère des hautes technologies sous laquelle nous vivons, le bouton lui n’a pas beaucoup évolué au fil des siècles. A force de fouiner, je finis par trouver au fin fond du Web un vendeur chinois proposant des boutons dont le principe de fixation est identique à celui des boutons pour jeans. C’est-à-dire qu’on se munit d’un marteau et on enfonce un rivet en métal dans le bouton qui est lui aussi en métal. Bon c’était déjà ça, au moins ces fichus boutons seraient fixés une bonne fois pour toutes ! Mais question design, il n’y avait rien de transcendant : bien qu’en métal et présentant une belle surface sans trous, le fabricant ne proposait que des boutons imitant exactement l’apparence des boutons à trous…

 

 

De là a germé l’idée : quitte à porter des boutons autant qu’ils soient beaux et avoir le choix ! Je réfléchis à la question mais j’en reste là, bien que l’idée reste dans un coin de ma tête. Après quelques années, je décide en 2016 qu’il est temps de concrétiser cette idée. Je fais appel à un bureau d’études en Angleterre pour mettre en œuvre mon idée originelle mais sur leur conseil nous mettons au point une première version différente. En 2019, un premier prototype de boutons de chemises est créé et des pré-séries de production sont lancées dans une usine en Italie près de Milan. Cette version est relativement fonctionnelle mais nécessite plusieurs améliorations techniques. Après réflexion, je décide de revenir à ma première idée et fais appel au Fab Lab de Carpentras pour réaliser les dessins 3D. A partir de là, je mets au point de nouveaux prototypes avec l'usine italienne mais cette fois-ci adaptés aux vestes. Après validation du fonctionnement de ces derniers, en 2022 les nouveaux modèles et la commercialisation sont lancés.